Vue vers le N-E depuis Chaumeix.
Sur le versant opposé de la vallée de la Tardes, on distingue le Puy des Meules (682m), la route Limoges-Clermont avec à droite le village des Roches et à gauche la piste en terre du Mas des Clos

Aux confins de la montagne limousine et des hauts plateaux, la commune de Saint-Avit-de-Tardes s’étend sur 1442 ha, à 15 km à l’est d’Aubusson.

Son territoire s’organise autour de deux axes structurants, la rivière Tardes qui conditionne son relief valloné et l’axe routier Limoges-Clermont-Ferrand, la RD941, principale voie de circulation du sud creusois.

À l’instar de nombre de communes creusoises, les 20 villages que compte Saint-Avit témoignent d’une situation socio-économique qui s’est beaucoup modifiée au fil du temps.  

 

La population

Saint-Avit-de-Tardes compte une densité de 12 habitants au kilomètre carré. Sa population semble se stabiliser après un déclin lent et constant :

839 haben 1836
610 haben 1901, au tournant du siècle
360 habvers 1950
 171 haben 1999
 177 haben 2015

Éléments de géographie

La commune a une altitude moyenne de 600 mètres. Ses points culminants se situent à 699 mètres au Puy de Londeix, au sud de la commune et à 686 mètres au Puy des Meules, à l’est. La rivière au bourg est à une altitude de 546 mètres et la cour de la mairie-école culmine à 580 mètres.

Les bois représentent environ 1/3 de la surface de la commune.

La commune compte 20 kilomètres de voierie qui relient ses 20 villages répartis de part de d’autre de la vallée de la Tardes.

Éléments d’économie

L’activité économique est, à l’instar de nombre de communes creusoises, assurée par 7 GAEC. L’agriculture est à peu près exclusivement consacrée à l’élevage, surtout de vaches charolaises, pour la production de viande de boucherie.
Pour indication, St Avit comptait près de 1500 têtes de bétail en 1987 pour seulement 351 cinquante ans plus tôt en 1935. L’élevage s’est développé au détriment de la petite polyculture et des cultures céréalières.

Dans un tout autre registre, plus surprenant, le prieuré qui jouxte l’église de St Avit héberge Ad Vitam Records, un label musical indépendant, reconnu pour la qualité de ses enregistrements en live. Ce label est conduit par Jean-Yves Labat de Rossi et Anne Dieumegard qui est aussi Présidente de l’Association de Sauvegarde du Patrimoine de St Avit.

Les adeptes de moto verte trouveront chez Tom et Julie des circuits de randonnée et dans les bois autour de leur hameau, une boucle d’enduro de plus de 5 km pour les fans des sentiers techniques.

La commune compte aussi quelques gîtes ruraux qui proposent des séjours reposants dans la belle campagne de St Avit.

Les dates clés

1876-1878 – construction de la mairie-école
1931 – électrification
1947 – construction de la salle polyvalente
1965 – réseau d’adduction d’eau
1972 – téléphone
1985 – éclairage public

  • Prondessagne (toponymie = prairie profonde et humide) – il y avait là un atelier de tapisserie très florissant
  • Tardes dans les gorges de la rivière
  • Varillas, jouxte la piste du Mas du Clos
  • Chassin-Cheval, établi au fond d’un vallon boisé avec de nombreux attraits patrimoniaux : lavoir et fontaine, maisons anciennes, pierres de réemploi, chronogramme qui date une maison du 17e siècle
  • Buffeix, établi aussi au fond d’un vallon boisé, autrefois une petite seigneurie, rénové par Pierre Riboulet – mise en scène des bâtiments et de la nature, barrières à contrepoids, pêcheries, fontaine
  • Les Roches, à l’est sur l’axe Limoges-Clermont
  • Les Puids (toponyme podium, lieu élevé), on y aurait trouvé un relais de diligences au 18e et 19e siècle
  • Les Vergnes (toponyme lieu planté d’aulnes) sur un plateau, 600m,
  • Montmaud (bel abreuvoir et lavoir creusé dans une vaste pierre)
  • La Taverne route en impasse à proximité de la Tardes
  • Chaussadisse, ancien poste militaire chargé de la protection du trafic sur la voie romaine « Agrippa » communément appelée « chemin de César »
  • Londeix, village le plus haut, situé à 699 m (une des métairies de la famille de la Roche Aymon du Chier)
  • Lascaux (sur la photo, on l’aperçoit depuis l’école)
  • Tordeix
  • Teiteix, autrefois moulin à grain, cidrerie, scierie alimentés par un long bief provenant d’une importante écluse
  • St Avit de Tardes, le bourg – on y trouve notamment la mairie-école et l’église
  • Chaumeix, offre le plus beau et le plus vaste panorama sur la vallée de la tardes (sur la photo, vue de Chaumeix depuis Montmaud)
  • Conget (sur la photo, vue de Conget haut et Conget bas depuis Chaumeix)
  • Le Chet, ancien château féodal construit à la fin du XVe par le seigneur Pierre de la Roche-Aymon
  • Le Pont du Chet, franchit la Tardes sur la route clermont-Limoges